Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 21:50

Salut à tous, un petit article en vitesse pour vous raconter quelques sorties récentes et qui se sont avérées plutôt fructueuses !

J'ai mis de côté, provisoirement bien sûr, mon délire de traquer les grosses perches pour me pencher un peu plus sur le brochet, surtout avec le temps instable de ce week end et le refroidissement des températures qui a suivi après..

Dimanche matin donc je retrouve Benoit un pote d'Auxerre avec qui nous avions prévu de passer une bonne partie de la journée ensemble sur l'Yonne. Le temps est gris, orageux mais quelques éclaircies apparaissent parfois rendant encore davantage l'atmosphère lourde. Les fortes pluies orageuses de la nuit ont très légèrement teinté l'Yonne qui adopte une couleur propice à la traque de nos carnassiers préférés. J'opte pour deux techniques : petits cranks et autres minnow sur ma 4-18g et gros spinner, shad sur la 21-56g, histoire de pouvoir chercher à la fois le brochet et la perche. Et oui, on était sur le secteur à grosses perches.. Benoit fait rapidement un brochet de 60cm à l'aide d'un Giant Ripple Shad, toujours excellent, une valeur sûre pour traquer le brochet ! J'adore ce leurre. Il alterne gros shad et Buster Jerk, visiblement son leurre préféré vu les trois boites entières remplies de coloris différents..

Quand à moi, je ne prends pas de tapes et ne trouve pas vraiment la pêche. Sur les coups de 11h, Benoit doit s'en aller et ne pourra pas revenir de la journée, je continnue donc seul. Peu de temps après qu'il soit parti, je prends une petite perche de 25 27cm sur un Bevy Shad en bordure, avec le coloris Aurora Black, qui aura très bien marché sur les perches cet été. Très bruiteur et bien animé, il excite bien les zébrées. Vers 12h après la capture de ce seul et unique poisson pour moi ce matin je décide de casser la croute tranquillement et d'aller pêcher des gravières environnantes là où j'ai régulièrement fait de jolis brochets.

Et bien ce sera le vide total, pas une attaque, pas un suivi.. Il faut dire aussi qu'avec la saison estivale qui vient de se terminer, les herbiers ont bien poussé et envahissent presque la totalité des plans d'eau. Sur certaines parties, la pêche ne peut se faire qu'avec des montages texans ou weigthless et je n'avais pas prévu tout ça dans mes boites.. Tampis pour moi, il est presque 17h et je décide avec plusieurs minutes d'hésitation, d'aller tenter un coup du soir sur l'Yonne..

L'euphorie totale..

J'arrive donc sur un secteur que j'ai pêché régulièrement les années précédentes et où j'ai déjà fait plusieurs brochets, dont certains très jolis. Je décide de n'emmener qu'une canne et de ne pêcher que le brochet. Après tout la journée a été mauvaise, autant tenter quelque chose de joli pour la fin et avec le risque de ne rien prendre. Je commence au Seven 6, acheté quelques jours auparavant seulement. Le swimbait de 60g a une nage de malade, hyperréaliste, on croirait un vrai poisson. Je l'ai en coloris gardon. Naturel donc comme j'aime bien, et je l'anime en le jerkant régulièrement de façon à imiter la nage d'un poisson blessé, perdu et agonisant, et en alternant phase lente, jerks, et accelérations brutales. Vu l'activité observée aujourd'hui, je mets de côté tous les leurres bruiteurs ou à grosses vibrations et j'opte donc pour quelque chose de plus lent et plus naturel. Bien m'en a pris..

Rapidement je prends une petite tape très subtile, je relance immédiatement et je vois un brochet de 55 60 qui rate le leurre et qui laisse un gros remous derrière lui. Génial la chance n'est pas avec moi aujourd'hui ! Quelques mètres plus tard, un brochet légèrement plus petit rate le leurre et saute même hors de l'eau pour tenter de s'en saisir ! Les brochets sont donc actifs, je viens seulement de faire 50m de rivière et j'ai déjà vu deux poissons ! Le ciel se couvre rapidement, le vent se lève, quelque chose me dit qu'un orage va éclater. Alors je prospecte consciencieusement et avec la plus grande concentration. Je m'applique sur chaque lancer et soigne mon animation. Quelques minutes plus tard encore une grosse touche pour ce petit bec de presque 60cm :

Un peu de pike

Je continue donc ma prospection toujours au Seven en gardant espoir de retoucher un brochet. Ce qui est bien dans ces moments de frénésie comme celui ci, c'est que l'adrénaline est à son comble, qu'à tout moment on se dit qu'on peut prendre une grosse tape, une chataigne. D'ailleurs cela ne tarde pas à arriver ! Alors que mon leurre s'apprête à sortir de l'eau, un joli poisson de plus de 60cm sort comme une balle des fonds de la rivière et vient taper dedans au dernier moment, sans se piquer. Pas de ferrage possible, poisson raté donc. La moyenne reste mauvaise j'ai fait 1 brochet et j'en ai vu 4.. Je me prends une violente averse mais pas d'orage. La pression atmosphérique chute brutalement, les chasses se multiplient, tout se chamboule sous la surface et pour mon plus grand plaisir. Alors que je ratisse une zone d'herbiers en amont d'une écluse je prends une énorme claque dans la canne, je ferre mais dans le doute de savoir si le poisson est piqué ou pas car mon leurre reste bloqué dans de la salade. Après quelques secondes je vois que le brochet est bien au bout et un combat sympathique s'engage où je me dois d'extirper ce joli poisson rapidement si je veux le mettre au sec. Quelques minutes plus tard c'est chose faite avec ce magnifique brochet de l'Yonne !

Un peu de pike

Je continue donc sur ma lancée tout en restant concentré en me disant que ce que je vis n'arrive pas tous les jours et que je dois en profiter au maximum et en tirer le meilleur parti. C'est bête j'ai un repas de famille le soir, je dois stopper la pêche vers 19h, j'aurai bien continuer jusqu'à 20h.. Peu avant 19h un brochet probablement à peine maillé ratera mon Seven et ne reviendra pas dessus, et j'en ferai un de 60cm pour finir la soirée, mais sans photo pour celui ci, il pleut assez fort et j'ai la flemme de sortir l'appareil et de trouver un support adéquat, il repartira donc dans l'eau directement après la mesure !

Bilan de la soirée : 7 brochets touchés, 3 de pris, tout ça en 2h, vive l'arrivée de la pluie, vive les chutes brutales de pression atmosphérique, vive l'Yonne, une rivière encore bien peuplée en brochets et autres carnassiers d'ailleurs. Car c'est dans des moments comme celui ci qu'on peut se faire une petite idée de la population qu'il peut y avoir sur un secteur. Et encore, je n'ai pas pêché en revenant à ma voiture par manque de temps, mais j'aurai très bien pu opter pour un spinner ou autre et probablement revoir autant de poissons ! Alors à tous les papys rageurs qui chaque jour me soutiennent qu'il n'y a plus de poissons dans l'Yonne et bien si, il y en a, la preuve ! il faut simplement tomber au bon moment et au bon endroit. Et surtout commencer par aller à la pêche au lieu de se lamenter !

Sûrement le bon truc..

Hier après les cours je suis allé faire mon coup du soir sur Auxerre et toujours dans l'Yonne. J'ai fait un brochet de 60cm toujours au Seven dans un banc de nénuphars, et qui est retombé tout seul dans l'eau le temps que je sorte l'appareil pour le passer à des gentils promeneurs qui s'apprêtaient à me prendre un photo. Il était bien gras et avait de magnifiques couleurs. Plus tard dans la soirée un poisson de la même taille a raté le leurre entre deux herbiers et n'est pas revenu à la charge.

Ce matin avant d'aller travailler j'ai également pêché l'Yonne pendant trois bonnes heures et j'ai vu un poisson, toujours pris au Seven, sous un barrage.

Un peu de pike

Depuis dimanche soir, j'ai donc sorti 5 brochets et vu 10 poissons, tout ça en 7h de pêche environ. Tous ses poissons ont donc mordu au Seven 6 de Biwaa. Hormis ce modèle précis, je pense que la pêche au swimbait commence à s'avérer productive. Les températures se sont nettement rafraichies, il faut donc pêcher avec quelque chose de plus lourd et surtout de plus lent. L'animation prend ici toute son importance. Ramené à fond juste en dessous de la surface, je pense que le leurre serait complètement inefficace. Je l'utilise la plupart du temps entre deux eaux, tout dépend du poste que je pêche. Les bons mois arrivent même si la météo ne nous gâte pas, nous pêcheurs, avec un temps sec et stable annoncé pour au moins une semaine. Il faudra pêcher tôt le matin et tard le soir. Pour ma part j'irai prochainement me racheter un Seven gardon car il a déjà pris très cher niveau peinture et nageoires (faites de matières souples ultra fragiles). Je testerai aussi différents coloris je pense. Car pour le moment, il semblerait que ce soit le bon truc..

J'espère qu'il ira se faire manger par un brochet demain sur le lac des Settons !

Partager cet article

Repost 0
Published by fisherman89
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de fisherman89
  • Le blog de fisherman89
  • : Dans ce blog, le report de mes différentes sessions au cours des saisons !
  • Contact

Recherche

Liens